Coup de Merrimac

Le coup de Merrimac

Il tire son nom du bateau dont l'échouage volontaire provoqua en 1898 le blocage de la flotte espagnole dans la baie de Santiago. Il consiste à sacrifier un roi dans le but de détruire une rentrée et de bloquer une couleur qui devient alors inaffranchissable. 

Les quatre jeux étaient les suivants :

 

 

 

 

8 2

 

 

 

 

 

7 4 2

 

 

 

 

 

A 5

 

 

 

 

 

R V 10 8 6 3

 

 

 

 

 

 

 

 

V 5 4

          

N

 

D 7 6 3

 

R D 9 6 5

O

 

E

V 3

 

6 4  

R 10 9 8 2

 

7 4 2

 

S

 

A 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A R 10 9

 

 

 

 

 

A 10 8

 

 

 

 

 

D V 7 3

 

 

 

 

 

D 9

 

 


 

Sud a ouvert de 1 sans-atout et Nord a répondu 3 sans-atout; s'il n'a que 8 points, en effet, ceux-ci en valent bien une dizaine en raison des six trèfles.

Ouest entame du 6 de coeur, Est met le valet et Sud laisse passer, craignant à juste titre de perdre ensuite quatre levées à coeur et l'as de trèfle. En prenant, au contraire, au second coup de coeur, Sud s'assure la réussite de son contrat si Est, n'ayant que deux coeurs, possède l'as de trèfle.

Cependant Est doit se rendre compte du danger que présente cette longueur à trèfle du mort ; en outre, ayant fait la levée avec le valet de coeur, Est connaît chez Sud la présence de l'as, Ouest ne pouvant avoir entamé sous la tierce majeure ; de plus, les 10 points d'Est lui montrent que Ouest ne peut avoir de rentrée, sinon Sud n'aurait pu ouvrir de 1 sans-atout. La seule chance d'Est consiste donc à faire sauter l'as de carreau du mort et d'espérer ensuite que Sud ne possède pas plus de deux trèfles, Est ne pouvant laisser passer qu'une fois avec son as second.

Est rejoue donc le roi de carreau aussitôt après avoir fait la levée avec le valet de coeur : si Sud ne prend pas, Est rejouera carreau et le résultat sera le même. Si Sud prend et joue trèfle, Est ne prendra qu'au second tour et Sud ne pourra réaliser plus de trois levées à carreau, deux à pique, une à coeur et une à trèfle. Si Est avait, au contraire, rejoué coeur au lieu du roi de carreau, Sud aurait ouvert les trèfles. Est n'aurait alors pu empêcher Sud de réaliser cinq levées à trèfle, deux à pique et les deux as rouges.

Roger Trezel  - " L'officiel du Bridge "

Date de dernière mise à jour : 19/02/2013