Coup de Perkins

Le coup de Perkins

Ce chelem a été réussi à la table par l'américain Frank Perkins. Mais même quand on regarde les quatre jeux, la douzième levée semble introuvable :


 

 

 

R 8 7 3

 

 

 

 

 

R 3

 

 

 

 

 

A 9 8 4

 

 

 

 

 

R 9 3

 

 

 

 

 

 

 

 

D 5 4

          

N

 

V 10

 

V 10 9 6 5 4

O

 

E

D 8 2

 

V 3

 

10 7 6 5

 

V 2

 

S

 

D10 7 6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A 9 6 2

 

 

 

 

 

A 7

 

 

 

 

 

R D 2

 

 

 

 

 

A 8 5 4

 

 


Comment après l'entame du valet de coeur Sud a-t-il joué pour réussir ce petit chelem à pique contre toute défense ?

A cartes cachées, il peut sembler pratiquement impossible de réaliser douze levées, car la ligne de jeu la plus normale est de trouver une répartition 3-3 des carreaux, afin de pouvoir agir de la façon suivante : A R de pique, A R de de coeur, A R de trèfle, A R D de carreau. Après avoir ainsi tiré (comme un novice !) toutes les grosses cartes, Sud joue atout pour donner la main à l'adversaire. Si celui-ci n'a plus de carreau ou de trèfle, il sera obligé de jouer coeur dans coupe et défausse...

Malheureusement, cette ligne de jeu échoue ici car les carreaux ne sont pas répartis. Mais Perkins en voyant tomber le valet de carreau a supposé qu'Ouest n'avait pas d'autre carreau, il n'a pas donné un troisième coup de carreau, mais a conservé la dame de carreau dans sa main. Alors après avoir éliminé les couleurs comme dans le cas précédent, il rend la main à Ouest en jouant pique. Celui-ci prend et doit rejouer coeur dans coupe et défausse, tandis qu'Est est squeezé car la situation est la suivante :

 

 

 

3

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

8 4

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

 

 

 


          

N

 

 

 

9 6 5 4

O

 

E

 

 

   

10 7

 

 

 

S

 

D 7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

R

 

 

 

 

 

5 4

 

 

 

Atout pique. Ouest joue coeur et Sud fait toutes les levées. En effet, Nord jette le 3 de trèfle. Si Est jette un carreau, le second carreau du mort devient maître et le petit atout sert de reprise de main. Au contraire, si Est préfère défausser un trèfle, Sud coupe un trèfle et reprend la main chez lui par le roi de carreau pour jouer son dernier trèfle maître.

 

Roger Trezel  - "L'officiel du Bridge "