Coup d'Istambul

Le coup d'Istambul

Cette donne curieuse fut distribuée au cours d'un championnat en Turquie. Aucun des joueurs ne fut capable de réaliser le contrat de 6 piques qui était à exécuter avec les jeux suivants :

 

 

 

A 7 3

 

 

 

 

 

V 10 9 5 2

 

 

 

 

 

A R D 8 2

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 


          

N

 

V 9 8

 

A 6 4

O

 

E

R D 8 7

 

V 7 6 4 3  

10 9 5

 

A V 9 8 7

 

S

 

D 6 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

R D 10 6 5 4 2

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

R 10 4 3 2

 

 

Ouest entame de l'as de coeur et, après avoir fait la levée, il rejoue le 6 de coeur pour le 9 du mort et la dame d'Est que Sud coupe avec le 2 de pique. Sud joue alors normalement le roi de pique, car si les atouts sont divisés 2-1 en Est-Ouest, il n'aura ensuite qu'à couper deux trèfles et à en défausser sur la tierce majeure à carreau.

Voyant Ouest ne pas fournir sur son roi de pique, Sud va perdre s'il met le 3 de pique du mort. A moins de trouver, en effet, l'as de trèfle second, ce qui est peu probable, il devra couper deux trèfles et ne pourra alors prendre le valet de pique d'Est qui tiendra du fait que Sud aura coupé de l'as.

Sud doit donc prendre son roi de pique avec l'as du mort et rejouer la tierce majeure à carreau sur laquelle il défausse le 2, le 3, et le 4 de trèfle. Sud joue ensuite le valet de coeur du mort afin de défausser si Est ne couvre pas avec le roi. Est couvre donc et Sud coupe, puis il rejoue le 10 de trèfle qu'il coupe avec le 7 de pique. Sud joue maintenant le 10 de coeur affranchi et maître sur lequel il défausse le roi de trèfle. Sud n'a plus ensuite qu'à jouer le 3 de pique du mort afin de prendre le valet et le 9 d'Est dans sa fourchette dame-10.

Roger Trezel  - "L'officiel du Bridge "

Date de dernière mise à jour : 29/01/2013