Duc de Cumberland

La main du Duc de Cumberland

D' après une légende, le fils de George-III, le duc de Cumberland, qui était un passionné du whist, reçut un jour le jeu ci-dessous (en Est).

Son adversaire de gauche qui était donneur annonça " atout trèfle " et, le mort étant étalé, paria au duc qu'il ferait toutes les levées. Celui-ci n'imagina pas un seul instant que ses tierces majeures ou sa combinaison R V 9 d'atout ne produiraient aucune levée. Il releva donc le défi en pariant 20 000 livres et les spectateurs qui les entouraient engagèrent également de fortes sommes.

Les quatre jeux étaient les suivants :

 

 

 

9 8 5 2

 

 

 

 

 

10 4 3 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6 5 4 3 2

 

 

 

 

 

 

 

 

10 7 6 4 3

          

N

 

A R D V

 

V 10 8 7 6 5

O

 

E

A R D

 

V 10  

A R D

 

 

 

S

 

R V 9

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

9 8 7 6 5 4 3 2

 

 

 

 

 

A D 10 8 7

 

 


Il est clair que trois entrées suffisent à Sud pour affranchir ses carreaux et une double impasse à trèfle lui permet de ne pas perdre de levée d'atout.

Notons en passant que cette main existait déjà comme problème 20 ans environ avant la naissance du duc de Cumberland.

Roger Trezel  - "L'officiel du Bridge "

Date de dernière mise à jour : 28/01/2013